#SinCienciaNoHayFuturo

polo lacoste europe pas cher 1356

Publicado: 2012-08-23

Ils ont un travail, une famille, et comme chacun d'entre ils se passionnent pour telle ou telle chose. Mais à la différence de beaucoup, ils n'hésitent pas à prendre bénévolement sur leur temps de loisir pour se vouer à un club sportif, à une association de défense ou d'entraide.Souvent, s'ils n'étaient pas là,chemises polos lacoste, celui-ci ou celle-ci péricliterait. Certes, dit-on, personne n'est indispensable. Cependant, à l'issue d'une assemblée générale, à l'heure des élections, on ne se bouscule guère pour postuler au poste de président, et celui qui le tient a parfois bien du mal à trouver un successeur lorsqu'il souhaite prendre un peu de recul.Ils acceptent certes les responsabilités que leur confère ce titre pour promouvoir leur sport favori,chaussure ralph lauren rouge, pour défendre leur corporation, ou apporter des distractions aux jeunes ou aux moins jeunes, mais aussi parce qu'ils aiment leur cité, parce qu'ils veulent la rendre plus vivante, plus attrayante.Ils aimeraient même parfois contribuer à sa renommée, grâce au retentissement d'une manifestation, à une réussite collective ou individuelle. Et s'ils souhaitent avoir les moyens de faire mieux, c'est surtout pour ces raisons. Alors, au seuil de cette nouvelle année, laissons les exprimer leurs vux (1).

Cédric Odin : se fixer des objectifs
«Que le commerce marche bien !», tel est le premier souhait de Cédric Odin qui a succédé, il y a quelques mois, à Patrice Desfroux à la présidence de l'Union des commerçants et artisans (Ucas). «Il faut aussi que de nouveaux adhérents viennent la renforcer, car plus nous serons nombreux, plus nous pourrons faire de choses.Il faut également que l'on cesse de se battre contre des fantômes. Nous devons seulement nous fixer des objectifs clairs, bien ciblés, et utiliser nos propres armes pour défendre le petit commerce. Cela dit, un effort a été fait et une nouvelle volonté se manifeste parmi les adhérents de l'Union, mais il faut qu'ils nous disent ce qu'ils veulent.A priori, les fêtes de fin d'année se sont bien passées,polo lacoste europe pas cher, les clients ont apprécié les animations mises en place. Il faut donc poursuivre dans cette voie ; en prévoir d'autres, pour Pâques par exemple, et renforcer encore une collaboration qui a déjà porté ses fruits avec le comité des fêtes, l'office de tourisme et la ville. Nous devons continuer à travailler tous ensemble concrètement.»
Marcel Casadéi : redresser la barre
«Je souhaite avant tout que le club se maintienne.» C'est le souhait premier du président de l'USS rugby : «Parce que c'est possible si l'équipe garde le sérieux nécessaire dans chacun de ses prochains matchs...et dans sa préparation.Cette saison va se jouer à peu de choses, et ce n'est pas gagné d'avance, même si l'on a vu l'équipe se redresser lors de ses deux dernières rencontres, car nous payons ce qui n'a pas été fait auparavant lors de deux ou trois matchs. Il va donc falloir jouer les prochains à fond et avec beaucoup d'enthousiasme ! A l'exemple de celui manifesté par la commission d'animation qui avait organisé l'an passé la belle soirée avec Toni Bram's et qui en prépare d'autres pour 1999. Et du dynamisme de l'équipe de dirigeants qui m'entoure et de celle qui s'occupe bien du club-house également !»
Fernand Dubois : l'amitié et l'entente
ns de meilleures conditions, afin de mieux informer nos adhérents. Pour l'instant, en effet, nous partageons une salle avec la cantine de l'école maternelle et une autre, à l'abbaye, avec l'école de musique. Nous pourrions ainsi développer nos activités, sans vouloir toutefois concurrencer les autres clubs.Nous nous réunissons d'ailleurs avec leurs responsables pour les harmoniser.»
Jean-Claude Cristol : une piste et des «relayeurs»
«Que toutes les activités d'Athlé 46 créées par nos soins : athlétisme, cross, volley, tennis de table, randonnée, sports loisirs, 10 km qualificatif pour le championnat de France, etc. continuent. Pour ma part, je m'y emploie depuis trente-trois ans, j'ai donc l'intention de lever le pied pour me consacrer à une famille qui s'agrandit de plus en plus avec les petits enfants. Mais je serai là pour aider conseiller, passer le relais en douceur.Sur le plan sportif, mon vu le plus cher, c'est la remise en état de la piste d'athlétisme pour laquelle je me bats depuis plus de trente ans. Arriverais-je à la fouler avant la retraite ? Cela dit, force est de constater que le bénévolat se perd un peu plus chaque jour. Heureusement, Athlé 46 possède une bonne équipe pour mettre sur pied différentes manifestations, mais jusqu'à quand ?»[NOTE] ______ Quatre autres présidents présenteront les leurs dans une prochaine édition.


Escrito por


Publicado en