#SinCienciaNoHayFuturo

polo lacoste femme ps cher 25976

Publicado: 2012-08-07

Aïcha s'apprête à prendre sa retraite du kiosque à journaux du Jardin des Plantes. Après 45 ans de travail au «quotidien».«Au début on s'éclairait à la lampe à pétrole et je vendais «La-Dépêche du-Midi» à quinze centimes». Courbée sur sa chaise à l'intérieur de son kiosque à journaux du GrandRond,polo enfant ralph lauren pas cher, Aïcha Hammondi se souvient. Dans quelques semaines, la petite bonne femme de soixante-cinq ans, fagotée dans son tablier bleu, prendra une retraite bien méritée.Quarante-cinq ans de vente de journaux commencée à l'aube pour réceptionner les colis de presse et terminé le soir, au comptage des invendus. Aujourd'hui, Aïcha ne vend plus que la « «La-Dépêche du-Midi» et «La Gazette».Faute d'être livrée par la S. A.D, ses derniers jours ont des airs d'enterrement avec le rideau gris du kiosque baissé.«Ils ne m'ont livré que deux fois en quatre mois et j'ai toujours les vieux invendus». Entre les points retraites pour la chambre de commerce,chaussure ralph lauren rouge, les vieux justificatifs égarés et tous ces nouveaux produits (cassettes, hebdos spécialisés) Aïcha s'y perd un peu. Elle préfère parler du passé...

Un ancien poste de police municipale
Aïcha est née en 1933 à Séti au Maroc. A ses dix-huit ans ses parents la marie avec Abdelhamid Hammondi. Il a une bonne situation. Il vend les journaux dans un kiosque face à l'entrée du Jardin des Plantes à Toulouse. Au début des années cinquante, un camion emboutit leur boutique. Le couple déménage d'une centaine de mètres, et transforme le poste de police municipale du GrandRond, en kiosque à journaux.«Tous les jours avec son chariot mon mari livrait les journaux à trente-cinq kilomètres à la ronde». Aïcha partage son temps entre le kiosque, leur fils et la nièce adoptée qu'il faut élever. Autour, les lignes de tramway 1 et 10 laissent place au bus. L'électricité est branchée. Aïcha égrène le temps à la «Une» des quotidiens.Le poids des mots c'était «600 Dépêche par jour». Son record : 900 Dépêche vendues pour l'arrivée du Général de Gaulle au pouvoir en 1958. Aïcha n'a jamais eu «le temps de lire la presse rangée autour d'elle». Même si un sourire à l'eau de rose anime ses traits à l'évocation de «Nous Deux et autres Confidences». Naturellement à la mort de son mari,polo lacoste femme ps cher, elle continue.Aïcha s'interrompt pour servir un client. Un vieil habitué qui laisse les vingt centimes de monnaie. La vieille dame se rassoie dans son coin. En espérant d'être livrée avant de partir. Pour finir sa vie de kiosque «comme avant...»


Escrito por


Publicado en